Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Une famille de Windsor célèbre les Fêtes en donnant du sang


Susan Burgess

« Emmenez un ami comme soutien moral, ça, c’est sûr, et tentez le coup », conseille Adam, qui a fait son premier don de sang en décembre. « J’ai vraiment envie de retourner et de faire d’autres dons, ce qui me surprend moi-même », avoue le jeune homme de 26 ans.

Image
Schmidt-family-group-smiling-cropped.jpg

 

Adam a eu de la chance : lorsque le jour J est arrivé, ce n’est pas un seul ami qu’il a eu comme soutien moral, mais quinze membres de sa famille élargie. Tous n’étaient pas admissibles au don de sang, mais grâce aux six qui ont retroussé leur manche, le nombre de dons de la famille Schmidt s’élève maintenant à 481. Le don a eu lieu le matin, avant la fête de famille annuelle prévue en après-midi.

Un rêve devenu réalité

Ce don collectif a été organisé par la tante d’Adam, Cathy Schmidt, donneuse de longue date et employée de la Société canadienne du sang.

« Pour moi, c’était la réalisation d’un rêve, révèle Cathy. J’ai encouragé pratiquement tout le monde de ma famille à donner du sang. J’ai travaillé fort. Maintenant, de voir que la génération suivante emboîte le pas et a la cause à cœur autant que moi, qu’ils veulent aider à sauver des vies, c’est extraordinaire ».

Cathy avait recruté entre autres son frère Bill, qui en était à son 100e don, et son neveu Mike, qui ne pouvait être à Windsor, mais qui a donné du sang au même moment dans un centre de donneurs de Toronto.

Image
Mike-Schmidt-donating-in-Toronto-Dec-7th-cropped.jpg

 

Le père de Mike, Larry, médecin de famille à Sauble Beach, en Ontario, a rejoint le reste de son clan pour faire son 142e don. « Je me sens privilégié d’être en santé et donner du sang est ma façon d’exprimer ma reconnaissance, explique-t-il. Au fil des ans, j’ai eu beaucoup de patients qui ont eu besoin de transfusions sanguines pour une raison ou une autre. Je vois le don de sang comme mon devoir de citoyen. »

Le sentiment de bien-être qu’on ressent après, et pas seulement émotivement, est un bonus. « Je me sens toujours mieux physiquement après avoir donné du sang, affirme Larry. Pour moi, la question ne se pose même pas. »

Image
Schmidt-sign.jpg

 

Une force d’action familiale

Après le don, la famille a posé avec une pancarte sur laquelle on pouvait lire « Schmidt happens », adaptation de l’expression « Shit happens », qu’on pourrait traduire par « Les emmerdes, ça arrive ». Le jeu de mots remonte à un tournoi de golf où les frères Schmidt portaient une casquette arborant le slogan.

Cette devise irrévérencieuse fait référence à la force d’action qui a souvent poussé la famille à se mobiliser pour aider les gens dans le besoin. « C’est un peu une tradition familiale. On fait en sorte que les choses arrivent, explique Larry; comme quand on s’est tous réunis il y a quelques semaines [pour donner du sang]. On se sent bien. »

Image
Larry-cropped.jpg

 

Donner et recevoir

Larry et d’autres membres de la famille donnent depuis des dizaines d’années, mais certains ont commencé plus récemment, lorsqu’ils ont appris que Nicholas, petit-neveu de Cathy et ses frères, avait une tumeur au cerveau. Le petit garçon de six ans a subi des opérations, de la radiothérapie et a aussi reçu des produits sanguins.

Pour la famille, donner du sang est donc devenu un important moyen d’aider. « On ne savait pas si ce petit bonhomme allait passer au travers, se rappelle Cathy. Tout ce qu’on pouvait faire, c’est donner du sang. »

Heureusement, Nicholas s’est complètement remis. La famille a toutefois maintenu son engagement et les donneurs de la famille font maintenant partie du groupe Schmidt House, du programme Partenaires pour la vie de la Société canadienne du sang.

Le don collectif de décembre a laissé une impression profonde sur les Schmidt, souligne Cathy. La famille en a beaucoup parlé, non seulement à la fête de l’après-midi, mais aussi dans les semaines qui ont suivi. « En fait, nous sommes encore sur un nuage. Tout le monde est super motivé, raconte-t-elle. Nous avons toujours été une famille tissée serrée, mais c’est encore plus fort maintenant. »

Les centres de donneurs de la Société canadienne du sang sont ouverts pendant la période des Fêtes. Pour prendre rendez-vous, allez en ligne à sang.ca, utilisez l’application DonDeSang ou composez le 1 866 JE DONNE.

ShareTweetShare