Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Des célébrations qui marquent le 5e anniversaire des partenariats dans le domaine du sang de cordon


La semaine dernière, nous avons fêté le 5e anniversaire des partenariats que nous avons mis en place pour la collecte du sang de cordon ombilical dans les quatre hôpitaux participant au programme.

À cette occasion, des responsables du programme de cellules souches de la Société canadienne du sang se sont joints aux employés et à des partisans de la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang lors d’activités organisées à l’Hôpital de santé pour femmes de la Colombie-Britannique de Vancouver et à l’Hôpital pour femmes Lois-Hole d’Edmonton.

Un certain nombre de personnalités y ont également participé, dont Jeff Chiba Stearns, réalisateur du documentaire primé Mixed Match, Penny Chan, du projet OtherHalf – Chinese Stem Cell Initiative, et la Dre Gul Jiwa, gynécologue obstétricienne.

Ces personnes ont toutes, à leur manière, participé à la diversification du bassin de donneurs de cellules souches dans le but d’aider les patients en attente d’une greffe de cellules souches.

Aider les patients

La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang est devenue opérationnelle en septembre 2013 avec le début de la collecte du sang de cordon à Ottawa. Celle-ci s’est ensuite étendue à Brampton, en juillet de la même année, puis à Vancouver et à Edmonton, en janvier 2015.

« Depuis le lancement de la banque de sang de cordon, plus de 34 000 femmes ont participé au programme », a indiqué la Dre Heidi Elmoazzen, directrice du programme de cellules souches, dans son allocution, à Vancouver.

« Environ 3 500 unités ont été mises en banque, dont 25 ont déjà été envoyées au Canada et à l’étranger. Nous assistons à un essor de l’utilisation du sang de cordon, notamment pour les patients pour lesquels il est difficile de trouver un donneur compatible. »

Au Canada, ce sont des centaines de patients qui sont en attente d’une greffe de cellules souches. Celles-ci peuvent servir à traiter plus de 80 maladies. Le sang de cordon est une excellente source de cellules souches et est essentiel pour le traitement de ces maladies.

« Le registre de donneurs de cellules est essentiellement constitué de personnes d’origine caucasienne, explique la Dre Elmoazzen. Nous avons créé la banque de sang de cordon dans le but, entre autres, de diversifier le bassin de donneurs. Plus de 60 % des unités de sang de cordon mises en banque proviennent maintenant de donneurs non caucasiens et plus de 25 % de ces unités proviennent de donneurs d’origines ethniques mixtes, ce qui est fantastique et nous permet de répondre à notre objectif initial. Notre banque de sang de cordon est l’une des banques les plus diversifiées au monde. »

Les personnes en attente d’une greffe de cellules souches sont plus susceptibles de trouver un donneur compatible au sein de leur propre groupe ethnique. C’est la raison pour laquelle il est important que notre banque reflète la diversité ethnique unique de la population canadienne.

Le sang de cordon étant généralement éliminé comme déchet médical, sa collecte après la naissance du bébé représente un excellent moyen d’utiliser cette ressource essentielle au profit des patients et de la recherche.

Faire avancer la recherche

« Environ 16 % des unités de sang de cordon recueillies sont destinées à la greffe, ajoute la Dre Elmoazzen. Les unités restantes sont mises à la disposition des chercheurs. Des centaines de projets de recherche au Canada en ont déjà bénéficié. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de participer à la recherche en général et, plus particulièrement, à la recherche dans le domaine de la thérapie cellulaire. »

Dans ses remarques finales, la Dre Elmoazzen a appelé à poursuivre les efforts de sensibilisation au don de sang de cordon :

« Nous voulons que plus de femmes soient au courant de cette option et qu’avant l’accouchement, elles informent leur fournisseur de soins de santé de leur intention de donner le sang de cordon de leur bébé. Cela leur permet ainsi de faire partie de cette chaîne de vie infinie qui relie les donneurs aux patients. »

Image
Celebration-events-mark-fifth-anniversary-of-cord-blood-partnership

(De gauche à droite) : Dre Heidi Elmoazzen; Aileen Wiebe, superviseure de la collecte du sang de cordon; Caitlin Fenton, infirmière spécialisée; Evelyn Monroy, agente de collecte spécialisée à l’Hôpital pour femmes Lois-Hole d’Edmonton

ShareTweetShare