Des changements pour une expérience de don améliorée


Mardi, août 27, 2019

Dans une optique d’amélioration continue de l’expérience des donneurs, nous avons récemment modifié le processus de don pour permettre aux donneurs réguliers de passer plus vite les étapes de sélection et de récupération. La durée totale d’un don sera ainsi raccourcie sans que la santé des donneurs ne soit pour autant compromise.

De récentes études et les bonnes pratiques dans le domaine ont montré que certaines composantes de la sélection des donneurs n’étaient plus nécessaires. Par exemple, il a été démontré que la mesure de la tension artérielle n’a aucun impact ni sur la sécurité ni sur le bien-être des donneurs. Au point que certains fournisseurs de sang, au Danemark et au Royaume-Uni, ont abandonné cette pratique.

Ce qui a changé :

  • Nous ne prendrons plus la tension artérielle des donneurs qui ont déjà fait un premier don.
  • Une faible température corporelle au moment du don ne constituera plus un motif de rejet – tandis qu’une température corporelle élevée le restera.
  • Nous continuerons de prendre la tension artérielle des primodonneurs. Ceux qui présentent une tension située en dehors des valeurs normales seront autorisés à donner du sang, et nous continuerons à prendre leur tension et effectuerons le suivi de leurs réactions. À l’avenir, il se peut que nous décidions d’arrêter de prendre la tension des primodonneurs qui présentent un taux de réactions similaire à celui des autres donneurs.

De plus, afin d’améliorer la sécurité et le bien-être des donneurs, nous invitons désormais les donneurs à bien s’hydrater et à manger quelque chose de salé, sur place, avant le don. Nous leur demandons également d’effectuer quelques exercices d’étirement pendant le prélèvement. Cela améliore leur expérience générale et réduit les risques de malaise vagal, c’est-à-dire d’étourdissement ou d’évanouissement, pendant le prélèvement.

Ce qui a été mis en place :

  • Avant le don, les donneurs recevront 500 ml d’eau et une collation salée (450 mg de sel), ce qui aidera à la régénération de leur sang après le don.
  • Pendant le prélèvement, les donneurs de sang total seront invités à faire quelques étirements dans leur fauteuil, ce qui leur permettra de récupérer plus vite une fois debout.
  • Enfin, les donneurs de sang total se verront poser un pansement compressif au point de ponction après le prélèvement. Ce type de pansement exerce une pression constante, ce qui accélère la cicatrisation.

Tout en gardant à l’esprit la sécurité de l’approvisionnement en sang et le bien-être des donneurs, nous passons régulièrement en revue nos critères d’admissibilité et nos processus de sélection dans le but d’être le moins restrictif possible. Les derniers changements décrits ci-dessus permettent de gagner du temps lors de la sélection des donneurs et donc de réduire l’attente dans nos centres.

Processus de don de sang

ShareTweetShare

Réservez maintenant pour donner du sang