Le don de cellules souches et de sang de cordon peut sauver beaucoup de vies


Mercredi, août 14, 2019

La petite Hillary McKibbin, six ans, veut devenir une rock star. Mais avant de poursuivre son rêve, elle doit surmonter une rare maladie du sang et subir une greffe de cellules souches. Pour aider à lui trouver un donneur et lui sauver la vie, sa mère a récemment lancé la campagne de recrutement #StartWithHillary. Depuis, des centaines d’Ottaviens se sont inscrits au Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang.

Hillary n’est pas un cas isolé. Chaque année, des centaines de Canadiens ont besoin d’une greffe de cellules souches pour guérir d’une maladie ou d’un trouble sanguin. La plupart doivent compter sur la générosité d’un pur inconnu, une personne inscrite au Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang.

Le registre ne profite pas qu’aux Canadiens, il fait partie d’un système international qui jumelle des donneurs à des receveurs partout dans le monde. Le registre canadien compte aujourd’hui près de 450 000 donneurs potentiels, dont plusieurs se sont inscrits durant une campagne organisée pour une personne en particulier, comme celle pour Hillary. Le réseau international, lui, donne accès à plus de 34 millions de donneurs potentiels.

Malgré ces chiffres impressionnants, trouver un donneur compatible n’est pas toujours facile. Même si la Société canadienne du sang prévient les gens que s’inscrire au registre est un engagement à long terme et qu’ils peuvent être appelés des années plus tard, environ la moitié se retirent lorsqu’on les contacte. Ce changement d’avis peut être catastrophique pour le patient.

Trouver un donneur est encore plus ardu lorsque le patient appartient à une minorité ethnique ou est d’origine mixte. C’est pourquoi nous encourageons les gens de toutes origines à s’inscrire comme donneurs. Il est important que notre registre reflète la diversité canadienne.

Les femmes enceintes ont leur propre moyen de faire un don de cellules souches : le sang de cordon. Ce sang, qui se trouve dans le cordon ombilical et le placenta après la naissance d’un bébé en santé, est riche en cellules souches. Quand il n’est pas récupéré, il est considéré comme un déchet médical et mis au rebut.

La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang, qui est associée à des hôpitaux d’Ottawa, Brampton, Edmonton et Vancouver, a été créée en 2013 pour offrir aux femmes qui accouchent la possibilité de donner le sang ombilical de leur nouveau-né à une banque de sang de cordon publique et nationale. Grâce à notre partenariat avec ces quatre hôpitaux, nous avons atteint notre objectif de diversité : 61 % de nos unités proviennent de donneuses non caucasiennes.

Le don de cellules souches et le don de sang de cordon peuvent sauver un nombre incalculable de vies. Inscrivez-vous au registre de donneurs de cellules souches. Ou si vous êtes une future maman, faites don du sang de cordon de votre bébé. Vous et votre petit trésor pourriez devenir des héros!  

Traduction adaptée d’une lettre ouverte de Heidi Elmoazzen, directrice du programme de cellules souches de la Société canadienne du sang. Lire la lettre intégrale publiée dans l’Ottawa Citizen.  

ShareTweetShare

Réservez maintenant pour donner du sang