Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Des triplées fêtent leurs dix-sept ans en donnant du sang pour la première fois

Samantha, Jeanne et Veronica Cook ont donné du sang à Barrie, en Ontario.

Inspiration
25 juin 2020
Stories-Paragraph-Donating_Triplets_Girls_Quarantine_T-shirts

Pour leur dix-septième anniversaire, Samantha, Jeanne et Veronica Cook ne voulaient pas recevoir de cadeaux. Elles ont préféré célébrer l’occasion en faisant un don de sang.

« Notre père est donneur de sang depuis que nous sommes bébés », explique Veronica, qui a donné du sang au début du mois avec ses sœurs. « Pour nous, c’est un beau geste, car il permet d’aider des personnes qui en ont besoin. »

Image
Veronica Cook donating blood

Veronica Cook, dix-sept ans, a donné du sang avec ses sœurs au mois de juin. C’était le premier don des triplées.

Au Canada, les donneurs de sang doivent avoir au moins dix-sept ans, alors elles auraient voulu faire leur don dès le jour de leur anniversaire. Il leur a toutefois fallu attendre une semaine pour que le centre de donneurs de Barrie, en Ontario, puisse les accueillir toutes les trois en même temps.

Dès leur premier don terminé, elles ont pris rendez-vous pour la prochaine fois.

L’abc de l’admissibilité

Image
Samantha Cook, left, and her sister Jeanne Cook, right, became first-time blood donors in June

Samantha Cook, à gauche, et sa sœur Jeanne Cook, à droite, ont donné du sang pour la première fois en juin avec Veronica, leur troisième sœur. Ce sont des triplées.

« J’ai lu une publication sur les réseaux sociaux d’une fille de mon équipe qui souffre de la maladie de Crohn », explique Samantha. « Certains de ses traitements font appel à des produits sanguins, alors elle nous a tous invités à faire un don. »

« En plus, notre amie de deux ans a une leucémie », confie Jeanne. « Elle a aussi besoin du sang des donneurs pour ses traitements. »

La générosité n’est pas la seule qualité des trois sœurs Cook. Les triplées (Veronica et Samantha sont de vraies jumelles, tandis que Jeanne est une triplée dizygote) sont toutes du groupe sanguin O négatif, ce qui les rend donneuses universelles. Ce groupe sanguin est le seul compatible avec tous les autres, c’est pourquoi on utilise le sang O négatif dans les situations d’urgence, lorsqu’on ne dispose pas de suffisamment de temps pour vérifier le groupe sanguin du patient.

« Cette année, en cours de biologie, nous avons appris ce qu’était un groupe sanguin », raconte Veronica. « Seuls 7 % de la population sont du groupe O négatif. »

Image
Donating Triplets - Veronica Cook, Samantha Cook and Jeanne Cook with Bandages

Les triplées de dix-sept ans Veronica Cook (gauche), Samantha Cook (centre) et Jeanne Cook (droite) montrent fièrement leur pansement après leur tout premier don de sang.

Leur père, Ron Cook, est également du groupe O négatif. Il a donné plus de 60 fois, mais a dû arrêter temporairement à la suite des vacances de la famille en République dominicaine, où le risque de malaria est élevé. Maintenant qu’une année est passée depuis le voyage, il est de nouveau admissible.

« Nous savons que le besoin de sang est constant et que certains donneurs restent chez eux à cause de la COVID-19 », affirme Jeanne. « En donnant, nous inciterons peut-être d’autres personnes à en faire autant. »

Le don de sang collectif d’ambulanciers paramédicaux du Manitoba est une source d’inspiration.

La jeune Aaliyah a pu compter sur une armée de donneurs de sang pour survivre pendant la pandémie.

Les sœurs Cook sont des athlètes accomplies. Leur équipe de compétition de balle molle n’a pas pu se retrouver en personne pendant la pandémie, alors elles s’entraînent seules et participent à des réunions d’équipe en ligne. Elles font également leurs devoirs en ligne et espèrent que leur école rouvrira pour leur 12e année à l’automne. Veronica a commencé à travailler à temps partiel dans un salon de coiffure qui a récemment rouvert ses portes.

« La vie en confinement est étrange, car il est impossible de faire des plans », confie Samantha. « Mais au moins, nous savons quand nous ferons notre prochain don. »

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet