La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang fait sa première livraison à un hôpital canadien


Mercredi, septembre 07, 2016

La première livraison de cellules souches de sang de cordon marque un jalon important.

(Ottawa) – La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang a livré une unité de cellules souches pour un premier patient canadien.

 

 

 

Thumbnail

 

« Nous sommes vraiment très heureux de redonner la vie à un patient canadien », déclare Heidi Elmoazzen, directrice de la banque de sang de cordon et de la production cellulaire. « Pour notre banque, cette greffe de cellules souches devrait être la première d’une longue série. »

Le sang mis en banque est extrait du cordon ombilical d’un bébé et du placenta de la mère immédiatement après la naissance. Ce sang est riche en cellules souches, lesquelles sont utilisées dans le traitement de plus de 80 affections, dont la leucémie, le lymphome, l’anémie aplasique, la drépanocytose et des troubles immunitaires ou métaboliques.

La Société canadienne du sang a déjà recueilli plus de 11 200 unités de sang de cordon auprès de mères volontaires. De ce nombre, au-delà de 1 400 unités apparaissent maintenant dans les systèmes aux fins de consultation et de jumelage. Plus il y aura de mères qui donneront généreusement le sang de cordon de leur nouveau-né, plus il y aura d’unités disponibles pour les greffes.

Le Réseau UniVie s’efforce de trouver des donneurs pour les centaines de patients canadiens qui ont besoin d’une greffe de cellules souches mais n’ont pas de donneur compatible dans leur famille. Environ 75 % des gens en attente d’une greffe doivent trouver un donneur non apparenté.

« La population canadienne est très diversifiée et beaucoup de patients sont difficiles à jumeler en raison de leur ethnicité, explique Mme Elmoazzen. La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang a pour objectif de multiplier les possibilités de greffe en constituant une réserve de sang de cordon représentative de cette diversité qui caractérise le Canada. »

La banque de sang de cordon canadienne fait partie d’un réseau international de banques publiques qui compte près de 700 000 unités de sang de cordon à travers le monde. Malgré ce nombre impressionnant, la moitié des patients d’ici ne trouvent pas de donneur. Le Canada doit poursuivre ses efforts pour constituer une banque aussi diversifiée que possible afin d’augmenter les possibilités de greffe pour les patients canadiens.

« La livraison et, ultimement, la greffe de la première unité de sang de cordon à un patient canadien représentent un jalon important », souligne Graham Sher, chef de la direction de la Société canadienne du sang. « Bâtir une banque publique de sang de cordon pour tous les Canadiens — c’était là le thème de notre campagne de financement au profit de la banque — est la réalisation d’un engagement qui a demandé plusieurs années de travail. »

La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang a vu le jour en 2013. Les ministères de la Santé des provinces et des territoires (hormis le Québec) ont financé la fondation et l’exploitation de la banque à hauteur de 48 millions de dollars. Pour sa part, la Société canadienne du sang, avec l’aide de nombreux donateurs — particuliers et entreprises — a versé 12,5 millions de dollars, qu’elle a amassés grâce à une campagne de financement qu’elle a étalée sur trois ans, la campagne Pour tous les Canadiens.


Liens pertinents

Vidéo sur le sang de cordon et les cellules souches.

Information sur la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang site Web de la Société canadienne du sang, sang.ca/sangdecordon

Infographie sur le don de sang de cordon.

 

ShareTweetShare

Réservez maintenant pour donner du sang